Lisa enfin révélée...

Il y a eu un avant, il y a désormais un après. Mais avant d'en arriver là, j'ai longtemps hésité. Après avoir progressé sur la féminisation de mon corps, il me restait encore une étape de taille, me maquiller. J'avais beaucoup de doutes sur la possibilité de féminisation de mon visage. Il subsistait toujours une incohérence entre mon corps et mon visage. Je voulais en avoir le cœur net, il fallait que je sache, je voulais savoir si le tout pouvait être cohérent et donner illusion. Alors je me suis décidée à aller voir une professionnelle du maquillage afin de mettre toutes les chances de mon côté. Cela me permettra ensuite de juger du résultat et devinez quoi ? Non, je vous le dirai à la fin de l'article. Avant de me rendre chez cette professionnelle, j'ai hésité, d'ailleurs j'ai failli annuler. C'est surtout que l'occasion qui se présentait était unique, j'en avais conscience, voilà pourquoi je n'ai pas annulé mon rendez-vous.

Me voilà partie pour un périple à travers Londres. J'étais partie en métro, j'avais pris rendez-vous à 18h. Je suis partie à l'heure de mon hôtel et j'ai rejoins la station de métro. J'avais le temps de réfléchir pendant tout le trajet. Je ne connaissais pas la personne chez qui j'allais. Les messages par émail étaient très cordiaux, je me sentais donc en confiance. Une fois sortie du métro, je n'étais pas très à l'heure, il me fallait encore m'orienter, même avec mon téléphone, j'ai hésité, finalement j'ai trouvé mon chemin. Il commençait à pleuvoir et après une dizaine de minutes de marche, me voilà arrivée, un peu en retard. Je sonne, une femme m'ouvre et j'entre. C'est elle. L'appartement est un souplex. Le couloir qui mène au sous-sol présente des portants sur lesquels sont accrochés des tenues, sur des étagères sont posées des chaussures à talons,

​enfin des perruques sont posées têtes de mannequins, le ton est donné. L'escalier mène à une salle au sous-sol avec un petit salon, elle me propose de m'asseoir dans le canapé afin que nous discutions de mes motivations. Le contact est très facile et j'exprime librement mes idées. J'ai avant tout besoin de vivre pleinement ma féminité et je souhaite utiliser ce moment pour aller au bout de ma démarche et immortaliser cela par quelques clichés. Finalement, elle cherche à savoir quel genre j'aime. Je suis clair dans ma tête, je cherche quelque chose de classe dans un premier temps. Dans un deuxième temps, je me verrais bien dans un ensemble un peu plus sexy.

 

Nous nous dirigeons vers sa garde-robe. Le choix des dessous est suggéré, mais ce n'est pas pour me pavaner en dessous que je suis venue ici, je peux très bien le faire chez moi. Nous choisissons ensemble les bas, les chaussures à talons et une robe. J'échange ma tenue d'homme contre celle d'une femme et la transformation commence. Nous nous mettons d'accord sur la taille des faux seins, illusion oblige. J'aurais bien tenté quelque chose de plus imposant, mais je voulais être cohérente sans aller dans l'excès. Une fois habillée, je viens enfiler les chaussures à talons et devinez quoi ? Lisez plutôt mon article "Premiers pas avec des talons hauts" sur mon blog.

 

Je me présente habillée devant la glace et là, je reste stupéfaite. Si je ne regarde pas ma tête, l'illusion est parfaite, vraiment. Je me demandais même si c'était bien moi. C'était une sensation très étrange, mais positive. Elle m'a invité à m'asseoir à sa coiffeuse pour me maquiller totalement le visage. Elle me pose un filet sur la tête pour éviter d'être gênée par

mes cheveux, bien que courts. Je n'ai plus en tête toutes les crèmes et nuances de couleur mais je fus surprise par la précision qu'elle apportait à son travail. Je n'étais pas installée devant la coiffeuse, juste sur le côté et ne pouvais pas tourner la tête. D'ailleurs, je ne voulais pas découvrir le résultat avant la fin. Le maquillage des yeux fut ce qui me marqua le plus, le contour des yeux, la paupière et la pose de faux cils à la mode balai. Ce qui impressionne, c'est de devoir garder les yeux ouverts alors qu'un crayon vient vous chatouiller le contour des yeux. Je crois ne jamais avoir cligné autant des yeux en si peu de temps. Enfin la pose de faux cils est une expérience unique à vivre une fois dans sa vie. Une fois posés, ils occultent légèrement le champs de vision dans les parties inférieures et supérieures, forçant ainsi à ouvrir les yeux plus grands. C'est magique, j'ai adoré. Une fois le maquillage du visage terminé, j'ai pu me tourner vers le miroir et là, le choc...

 

Pourquoi le choc ? Simplement parce que le résultat était fa-bu-leux. J'ai même demandé ce qu'elle avait fait avec mes yeux, tellement le vert de mes yeux ressortait. Elle a hésité sur la perruque, après deux essais, elle a trouvé la bonne.  Je peux vous assurer que le résultat était bluffant. Lisa était née et je la voyais pour la première fois en réalité. Pour donner la dernière touche de féminité à Lisa, elle appliqua un vernis rouge sur les ongles de mes mains. Enfin, elle me proposa des boucles d'oreilles, un joli collier autour du cou, un bracelet et une bague.  La bague fut le symbole de la révélation au grand jour de Lisa. Ce jour restera gravé à jamais dans ma mémoire, merci Zoé pour m'avoir permis de devenir la vraie Lisa qui était en moi.